Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Notre ville d'acceuil

03/08/2012 | Diagonal 16#44-76 , pasto, colombie | 0 commentaire |

Notre ville d'acceuil

 Nous partons de Bogota très tôt le matin, pour être à l'aéroport à 5h. Nous sommes fatigués, mais l'excitation de découvrir notre terre d'accueil nous pousse à ouvrir grands les yeux. Nous dormons profondément dans l'avion, lorsque soudain quelques secousses et vibrations nous réveillent. La vue est admirable, merveilleuse, spectaculaire. Le pilote d'avion entreprend d'atterrir dans ce couloir montagneux où le vent est le seul maître. Nous sommes secoués et transportés par ses bourrasques folles. Tout le monde est attentif et retient son souffle, comme dans les montagnes russes... Enfin le train d'atterrissage rebondit, frôle la piste et se stabilise !!! La température extérieure est de 12°C, le vent souffle à 70km, nous vous souhaitons un agréable séjour! Oufff

        El Señor Esteban est présent pour nous accueillir et nous accompagne jusqu'à notre maison d'hôte. Sur la route c'est un arc-en-ciel qui nous ouvre les portes de la ville. Pasto est sous les nuages, une brume épaisse envahit la vallée et laisse à peine entrevoir les quelques bâtisses qui la surplombent. Notre guide nous informe qu'elle s'appelle la « ciudad sorpresa ». Son nom prend tout son sens au moment même où nous découvrons sa grandeur, elle n'est pas la petite bourgade que nous attendions. Tant prisée de nos cœurs, Pasto se dévoile ... étendue et grandissante, la ville peint les flancs des monts qui l'entoure de couleurs pastels.

           Nous faisons une brève visite de la ville et arrivons dans la résidence de nos hôtes, « el portal de la colina ». D'immenses villas ont pris place ici et abritent donc de « nobles » familles. Nous sommes très surpris... Le gardien vient de suite nous demander qui sommes nous et de la part de qui venons nous. C'est dans un espagnol très courtois que notre chauffeur lui explique la situation et le portail s'ouvre alors comme par magie! Cristina et Jairo, très élégants, nous accueillent le sourire aux lèvres et nous font entrer. Un immense salon composé de grands canapés en daim et d'un escalier en bois exotique s'offrent à nous. A peine le temps de déposer nos encombrantes valises dans l'entrée qu'ils nous servent déjà un jus de fruit pour faire notre connaissance. Nous rencontrons plus tard notre cuisinière Mariana que nous apprécions beaucoup. Il fait sommeil après ce voyage et c'est après un petit déjeuner copieux que nous nous échouons dans notre chambre jusqu'au lendemain. 

         Au réveil, c'est une « casa » paisible et pleine de bonne humeur que nous arpentons, les déjeuners et diners y sont copieux et goûtus. A base de riz et poulet bien entendu, de délicieux jus de fruits et d'autres plats inconnus de nos papilles. Nous passons la première semaine avec notre famille d'accueil afin de chercher une autre demeure pour le restant de l'année. Nous redécouvrons alors les joies de l'Amérique Latine... ici tout prend un temps démesuré et la communication y est difficile. Les agences immobilières ne veulent pas de nos pauvres Pesos ou bien nous demandent des sommes plus qu'astronomiques pour nous loger. Nous avons sué pour rien et les appartements que nous visitons sont soit trop petits (10 m2), soit dans un état lamentable. Heureusement que nous sommes accompagné dans cette quête. Le volcan nous a tout de même salué quelques jours après notre arrivé en crachant un nuage de cendre de plus d'un kilomètre de haut... c'était magique, excitant. Les croyances veulent que le « Galeras » (son nom) ne crache jamais de lave en direction de la ville, les coulées se faisant depuis des millénaires sur le versant opposé à la ville! Cet imposant et majestueux cratère protègerait Pasto, et de ce fait, les habitants n'en ont pas peur. Des habitations sont même accrochées à ses flancs et les résidents refusent souvent d'évacuer leurs foyers pendants les alertes.

 

Nous ferons certainement un article spécial sur le volcan, vous racontant ses légendes et son histoire.

 

A très bientôt pour la suite. A venir le récit de La laguna La Cocha.

 

Amalia y Teovaldo

 

 



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
© 2018 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil